A la rencontre des ethnies indonésienne : voyage en pays Minang à Sumatra

À la rencontre des ethnies indonésiennes : voyage en pays Minang à Sumatra

À la rencontre des ethnies indonésiennes : voyage en pays Minang à Sumatra

Après un circuit à Bali et Lombok, nous voulions rencontrer les peuples et ethnies d’Indonésie et découvrir une île authentique et peu fréquentée par les touristes étrangers.

Nous sommes donc partis pour l’île de Sumatra, afin passer quelques jours chez les Minangkabaus en pays Minang - dans l’Ouest de l’île -, où la nature extraordinaire promettait de belles escapades…

Autour du Lac Maninjau

Notre arrivée au lac Maninjau fut mémorable : ses eaux calmes nous renvoient la vision des montagnes et des maisons bordant le lac en double exemplaire ! Les routes qui mènent aux villages disséminés sur les rives traversent de jolies rizières. Les terres sont fertiles et la région produit de la cannelle, du café, des noix de muscade, de la cardamome que les habitants font sécher sur le bord des routes.

Nous décidons de louer des vélos pour découvrir les rives du lac et les villages alentours, un des meilleurs moyens de ressentir la quiétude de cette région et d’aller au contact des habitants. Nous nous arrêtons au pied d’un arbre immense, comme il en existe tant au cœur de la forêt primaire. Nos regards s’attardent sur le ballet des chauves-souris géantes, qui dansent en plein jour au sommet des arbres. Nous sommes émerveillés par l’envergure de leurs ailes et le son aigu si particulier qu’elles produisent.

À la rencontre des Minangkabaus

C’est dans cette jolie région que nous avons rencontré les Minangkabau, le plus grand groupe ethnique matrilinéaire au monde.
Lors de notre promenade en vélo, une famille nous invite à boire le café et nous acceptons l’offre avec plaisir. La maison surplombe le lac : avec cette vue notre café prend une toute autre dimension ! Nous avons de la chance, la femme qui nous accueille parle quelques mots d’anglais, ce qui nous permet de discuter et d’échanger sur nos différences culturelles !

Ici, la plupart des habitants est de confession musulmane, et les mosquées nombreuses dans la région. Mais le plus surprenant, c’est que les femmes sont propriétaires de la terre, des biens immobiliers et les transmettent à leurs filles depuis des générations. Les hommes, quant à eux, s’occupent plus particulièrement de la religion et des affaires politiques. Les enfants portent le nom de leurs mères, et l’homme qui a la responsabilité des enfants n’est pas le père mais l’oncle maternel.

Au cœur de ces vallées ou dans les hauts plateaux, ce sont les femmes qui ont le pouvoir !

Le pays Minang, un jardin d’Eden

Dans cette région située au centre-ouest de Sumatra, la végétation luxuriante abrite orang-outans, tigres et même rhinocéros. À chaque étape, les belles rencontres sont coutumières : des “hello” chaleureux et sincères ponctuent notre voyage.
Nous décidons de partir pour une escapade dans la Vallée d’Harau, qui nous procure immédiatement un sentiment d’apaisement : les rizières, les villages, les cours d’eau créent un véritable petit jardin d’Eden. Ici, le temps s’arrête, personne ne se presse, on a le loisir de contempler ces imposantes parois rocheuses (il est même permis de les escalader paraît-il), on comprend pourquoi certains surnomment la région “le Yosemite indonésien”. Les femmes cultivent les rizières, les hommes labourent les champs à l’aide de leurs buffles, les enfants courent et jouent : on prend beaucoup de plaisir à contempler la vie défiler sous nos yeux.

Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et de fournir des fonctionnalités supplémentaires.