Où plonger à Bali? Menjangan, l'île paradisiaque en Indonésie

Où plonger à Bali ? Menjangan, l’île paradisiaque !

Où plonger à Bali ? Menjangan, l’île paradisiaque !

Inhabitée et protégée, l’île de Menjangan, « l’île du cerf », est l’un des spots incontournables pour plonger à Bali !

Ici, pas de pêche, ni d’habitation donc. Mais un parc national exceptionnel avec des sites maritimes majestueux et une faune aquatique foisonnante. Idéal pour sortir des sentiers battus et s’évader jusqu’à l’extrémité nord-ouest de Bali, loin de la foule !

Et un tel paradis, ça se mérite ! Pour y accéder,les départs se font généralement du village voisin, Pemuteran (ou, plus rarement, depuisGilimanuk). D’ailleurs, on vous conseille d’y faire un stop d’une ou deux nuits : Pemuteran reste une escale authentique et pleine de charme. Un village tourné vers la conservation du récif corallien et la préservation des tortues de mer. C’est le point de départ des bateaux locaux et des petites embarcations typiques pour rejoindre l’île de Menjangan, pour une demi-journée ou une journée entière. La traversée se fait en une demi-heure environ.

Une fois sur place, il n’y a plus qu’à larguer les amarres. En toile de fond, la côte de l’île, bordée par de la mangrove ou des plages… Direction ensuite les eaux turquoises au bleu immaculéde la réserve naturelle de l’île, pour explorer des fonds tout simplement exceptionnels !

Adeptes du snorkeling, un large terrain de jeux s’offre à vous : les récifs autour de l’île sont peu profonds et regorgent de bancs de poissons. Pour les plongeurs, débutants ou confirmés, émerveillement garanti par les fabuleuxtombants s’enfonçant à plus de 30 mètres ! Tapissés de gorgones, de coraux mous, d’anémones ou encore d’éponges, la vie aquatique y foisonne : poissons clowns, poissons scorpions, poissonslions, murènes, barracudas… et même des requins de récifs (malgré tout assez craintifs). Ouvrez bien l'œil et jouez à « cache-cache » avecles maîtres du mimétisme : les poissons grenouilles et les poissons pierres qui ne font qu’un avec les récifs et les poissons crocodiles qui se fondent dans le sable ! Cavités et tunnels cachent mille et une surprises !Un spectacle grandiose ! Sur les langues de sable, des champs de petites anguilles dansent au grès des courants.Selon la période de l’année, les plus chanceux pourraient mêmeapercevoir desraies manta et des requins-baleines.À l'extrémité ouest de l'île se trouve le site de KapalBudak (« navire d'esclaves ») : l'ancre située à 6 m de fond est reliée à une chaîne menant 30 m plus bas à une seconde ancre et les débris de l'épave d'un bateau en bois datant du XIXe siècle.

Cerise sur le gâteau : une eau à la température idéale (entre 27°C et 30°C toute l’année) et unevisibilitéexcellente (minimum 15 mètres… et jusqu’à 40 mètres parfois !). Des conditions idéales pour plongeurs et snorkelers !

Entre deux plongées, il y a de grandes chances pour que vous fassiez une petite halte sur l’île, directement. Ici, pas de présence humaine, hormis les gardiens de la réserve naturelle et les plongeurs pique-niqueurs du midi (qui doivent payer un droit « d’accès ») ! L'île est quant à elle un havre de paix pour les animaux, principalement des hordes de cerfs qui y ont été introduitspar l’homme(d’où l'origine du nom de l'ile, « Menjangan » qui signifie « cerf » en indonésien »). Côté végétation et paysages, uniquement de la forêt et des plages !

Et si vous souhaitez pousser un peu plus loin la découverte de la région, sachez que l’île de Menjanganfait partie du parc national de Bali Borat… Un parc national unique à Bali, qui s’étend aussi sur les terres et mesurant 190 km2. Ici encore, c’est le règne de la végétation tropicale et des mangroves. Singes, cerfs, cochons sauvages, buffles et serpents sont les maitres des lieux ! Un terrain de jeu idéal pour les aventuriers !

Le saviez vous ?Les plages de sable noirde la baie de Permuteran, parmi les plus belles de Bali, sont aussi propices au snorkeling. Ici, peu de courant et surtout une particularité : un éco-projet de réhabilitation des récifs coralliens mise en place depuis quelques années déjà. Dans les années 90, la pêche à la dynamite a détruit une grande partie des fonds de la baie. Depuis, des grandes structures métalliques ont été déposées dans les profondeurs, sur lesquelles ont été fixées des coraux. Le but est de recréer un écosystème corallien. Intéressant et ingénieux ! Et seulement qu’à quelques coups de palmes de la plage !